Choisir les bons matériaux pour vos châssis

matériau pour châssis

Publié le mercredi 29 janvier 2020 par

Comment choisir les bons matériaux de châssis ?

Autrefois, les gens qui plaçaient des fenêtres dans leur maison n’avaient pas le choix : ils étaient fabriqués en bois. Un peu plus tard, pour nos parents, le choix était basé sur des caractéristiques propres à chaque matériau mais restait relativement simple. Les matériaux de châssis ont des atouts respectifs connus : l’aspect naturel et traditionnel du bois, l’économie et la facilité d’entretien du PVC, la finesse et l’avant-gardisme de l’aluminium. Mais leurs défauts l’étaient tout autant : l’entretien fastidieux du bois, le jaunissement du PVC, le manque d’isolation de l’aluminium…

Au fil des ans, les fabricants ont amélioré leurs produits et remédié à leurs défauts. Aujourd’hui, la sélection du matériau de châssis le plus adéquat demande une analyse de divers critères que nous vous détaillerons dans cet article.

Déterminer vos besoins en fenêtres

Commençons par déterminer vos besoins : la stabilité du châssis, l’isolation, l’entretien des châssis, son esthétique, son coût, son éco-bilan… Il existe autant de types de châssis que de situations.

1. La stabilité

Une fenêtre, porte ou baie vitrée doit pouvoir fonctionner de nombreuses années, ce qui suppose des profilés rigides et des quincailleries parfaitement fixées, sans jeu excessif. Le matériau de châssis le plus faible est malheureusement le PVC. L’acier est le plus résistant, et le bois et aluminium sont souvent entre les deux.

Même si elle est importante, la résistance mécanique est un critère à relativiser. Les baies vitrées de maisons uni-familiales sont considérées comme de grandes ouvertures, mais elles présentent finalement des dimensions assez modestes et peuvent être réalisées avec tous les matériaux proposés.

On fera surtout attention à opter pour une essence de bois plus résistante et à vérifier la présence de renforts en acier dans les profilés PVC. Cette notion de résistance est par contre non pertinente pour un châssis fixe.

Les vérandas et les serres sont des cas particuliers : les vérandas sont réalisées en aluminium ou en bois, rarement entièrement en PVC. Les serres, si elles sont fabriquées à l’ancienne, sont en acier.

2. L’isolation

Les matériaux pour châssis ont une valeur U différente. La valeur U représente la conductivité thermique d’un matériau isolant. Autrement dit, elle donne une idée de la quantité de chaleur perdue. Plus cette valeur U est basse, plus le matériau isolant est efficace (la valeur U est expliquée plus en détails dans cet article.

  • Les châssis en bois ont une valeur U basse (de l’ordre de 0,8 – 0,63 W / m2K. Grâce à leur valeur U très basse, les châssis en bois sont particulièrement appropriés pour l’utilisation dans les maisons passives,
  • Les châssis en PVC ont une valeur U de 1,2 – 0,78 W / m2K. La valeur exacte dépend principalement de la quantité de vides d’air dans les profilés. C’est l’air fixe qui se trouve dans l’intérieur des châssis qui fait office d’isolant. Donc, plus il y a de vides d’air, mieux le châssis est isolé,
  • Les châssis en aluminium ont une valeur U de 1,5 – 0,8 W / m2K. La plupart des fenêtres à double vitrage ont une valeur U de 1,5. Pour le triple vitrage, on peut arriver à des valeurs avoisinant 0,8. Comme pour le PVC, le nombres de vides d’air qui séparent les vitres détermine la valeur U exacte.

3. L’entretien

Du point de vue de l’entretien des châssis, les différences sont notables. Etant un matériau naturel, le bois est sensible au vieillissement et pourrissement. Il peut en outre être attaqué par les insectes. Un traitement de protection et de préservation est imposé dès la pose des fenêtres et doit être renouvelé fréquemment au fil des années.

Le PVC résiste mieux aux outrages du temps. Sa nature de polymère thermoplastique amorphe à base de pétrole le rend insensible aux dégradations animales ou végétales. Son entretien est facile : il se fait 2x par an, à l’eau savonneuse. Le jaunissement des profilés fait partie de l’histoire ancienne.

L’aluminium thermolaqué s’entretien aussi facilement que le PVC. Un problème délicat survient en cas de choc violant qui dégrade la couche de peinture. Si une retouche est faite, elle restera visible et ne sera jamais identique au thermolaquage d’origine.

4. L’esthétique

Le choix d’un châssis ne se fait pas sans contraintes. Le châssis étant en relation avec le bâtiment, le tout doit former une architecture cohérente.

Le bois a l’atout d’un produit naturel. Il est chaleureux, marqué par le dessin des fibres, d’une teinte variant du blond clair au brun foncé.

L’aluminium s’inscrit presque comme le contraire du bois. Il retient l’attention par son look contemporain, son caractère lisse, la rigueur des profilés et une finesse remarquable.

Le PVC ayant une esthétique plus passe-partout, il n’est pas un critère de choix déterminant.

5. Le coût des matériaux de châssis

L’ordre en est inchangé depuis de nombreuses années. Du moins cher au plus cher :

  • Le bois de sapin ou le méranti,
  • le PVC (10 % plus cher que le bois),
  • Le bois d’afzélia ou le merbau (10 à 20% plus cher),
  • l’aluminium (30% plus cher).

Voilà la théorie, qui est en générale respectée par les fabricants (lien vers pros) qui commercialisent ces 3 types de profilés.

Veillez à bien comparer les châssis dont les performances sont équivalentes. Il n’est pas conseillé de choisir un aluminium bas de gamme seulement parce qu’il est moins cher qu’un afzélia ou un PVC de qualité.

6. Et point de vue écobilan ?

Le PVC est une matière première non renouvelable lié à la chimie du chlore. Sa fabrication dégage des gaz toxiques et le recyclage ne permet que de lui offrir une deuxième vie, après quoi en général les déchets sont incinérés.

L’aluminium est une matière première non renouvelable, mais disponible en grandes quantités et recyclable à plus de 95%. Sa production dégage toutefois des gaz toxiques.

Le bois est une matière première naturelle renouvelable. Sa fabrication ne présente pas d’effets néfastes (hors produit de traitement), et les déchets sont réutilisables sous formes de panneaux de construction, d’isolant ou de chauffage.

Tableau récapitulatif des matériaux pour châssis

Le PVC

AvantagesInconvénients
Peu d’entretien, lavage facileCoefficient de dilatation thermique supérieur aux autres matériaux
Abordable financièrementRésistance mécanique peu propice aux châssis de grande envergure ; Un renforcement est donc nécessaire dans le cas d’une structure importante
Isolation garantieDesign parfois peu adapté (aspect plastique)
Choix de formes et de couleursPeut être repeint avec une méthode adaptée
Peut être repeint avec une méthode adaptéeEn cas de rayure ou de casse, difficile à récupérer
Durée de vie longue

L’ aluminium

AvantagesInconvénients
Nombreux coloris grâce au laquage, effet contemporain et design garantiMoins isolant naturellement que d’autres matériaux
Convient bien aux grandes portes et fenêtres pour sa résistance mécanique aux intempériesMatériau plus cher en général
Durable et résistant malgré sa légèretéEn cas de rayure ou de casse, difficile à récupérer
ÉtancheMoins de possibilité pour les formes (que le bois par exemple)
Entretien minimeNe peut être repeint

Le bois

AvantagesInconvénients
Faible conducteur thermique, bon isolantHumidité : même traité, les châssis en bois y sont sensibles. Le bois peut donc travailler et devenir défectueux
Pratique et écologiqueMobile : compliqué à gérer car pas toujours sec au moment de la mise en vente
Biodégradable, matériau respectueux de l’environnementEntretien : couche de peinture tous les 5 à 10 ans
Peut être peint selon la couleur de notre choix, et repeintPrix généralement supérieur de 25 à 30% au PVC

L’ alu-bois

AvantagesInconvénients
Excellente efficacité énergétiqueLe prix : plus chères que les fenêtres en aluminium, elle sont les plus chères du marché
Elégance et modernité grâce à la qualité des profilés bois-aluminiumLe bilan carbone : en général assez médiocre en terme d’énergie grise (transformation du minerai en aluminium et traitement du bois)
Niveau élevé de sécurité grâce à la stabilité du profilé associé à des ferrures de qualité
Résistance des menuiseries grâce à la structure solide bois-aluminium
Excellente isolation acoustique