Comment détecter de l’amiante chez soi ?

amiante

Publié le mercredi 29 janvier 2020 par

L’amiante est un matériau d’origine naturelle composé de minces couches de fibres agglomérées. Il a été couramment utilisé dans la fabrication d’isolants et de cloisons coupe-feu, ainsi que dans d’autres matériaux de construction grâce à sa solidité. Elle présente malheureusement des risques pour la santé. Quand les fibres se détachent et circulent dans l’air car, si elles sont inhalées, elles peuvent en effet attaquer les parois des poumons et provoquer des cancers.

L’amiante est encore présente dans de nombreux bâtiments aujourd’hui, y compris chez les particuliers. Alors, comment savoir si elle est présente chez soi, via une détection d’amiante, et quelles sont les précautions à prendre si on doit s’en débarrasser ?

Détection d’amiante à votre domicile

Elle est un matériau idéal pour isoler du bruit et de la chaleur. Il est présent sous de nombreuses formes dans les habitations : toitures, tablettes de fenêtres, cloisons coupe-feu, plaques de vinyle, tuyaux de chauffage, planchers, isolation, câbles électriques, canalisations…

La première chose devant éveiller vos soupçons est l’année de construction de la maison. On a largement recouru à l’amiante entre 1920 et 1989, donc si votre maison date d’avant les années 1980, il y a de grandes chances qu’elle en contienne.

A part ça, il est difficile de procéder seul à une détection d’amiante. Vous ne pourrez pas savoir si un matériau contient de l’amiante ou non en le regardant, mais vous pourrez détecter des signes d’avertissement lorsqu’un matériau se dégrade (par exemple : lorsque la couche de protection ou autour du matériau qui s’ouvre, mettant à l’air libre les fibres d’amiante).

L’amiante n’est pas dangereuse si le matériau est en bon état, mais devient toxique en s’effritant et lorsque les particules se répandent dans l’air. Cherchez vers les matériaux usés ou abîmés.

Vous pouvez inspecter les canalisations, isolants, murs, carrelages et revêtements de sol en plastiques, les grilles de cuisinières et autres matériaux présents depuis la construction du bâtiment.

Recherchez les fissures, zones poussiéreuses et endroits où les matériaux semblent prêt à s’effondrer ou partir en morceaux.

Si vous ne détectez pas d’indices de dégradation, il n’est pas nécessaire de faire contrôler, ca elle n’est dangereuse que si elle est dans l’air.

Pour recevoir un diagnostic certain, il est nécessaire de faire appel à des sociétés spécialisées. Les experts dresseront un inventaire amiante. Son coût est d’en moyenne 500 € (selon la superficie du bâtiment et le nombre d’échantillons à prélever).

Ils pourront dire si elle est présente ou non dans le bâtiment, et si elle présente un danger pour la santé. Si oui, il faudra procéder à l’enlèvement de l’amiante. C’est un travail délicat qui nécessite d’être réalisé par une entreprise spécialisée.

Il y a un autre cas de figure obligeant à faire une détection amiante : lorsque vous prévoyez des travaux ou le remplacement de matériaux anciens. Même si les matériaux sont en bon état, ils pourraient être perturbés par la procédure de rénovation ou pourraient libérer des fibres toxiques dans l’air.

Il n’est jamais recommandé de faire des vérifications soi-même, même s’il est possible d’acheter l’équipement nécessaire pour la détection d’amiante. Cela doit être fait par un professionnel aguerri formé à cela, qui sait comment manipuler la matière sans causer de danger sanitaire pour les occupants.