Quel système de chauffage choisir ? À quel prix ?

prix chauffage

Publié le mercredi 4 mars 2020 par Philippe Grignard

La construction de votre habitation vient d’être achevée ou vous disposez d’un système de chauffage central en fin de parcours ? Vous vous posez de multiples questions quant au choix de votre nouveau système de chauffage ? Cela est bien normal. En effet, les options disponibles n’ont jamais été aussi nombreuses et il est difficile de savoir maintenant quel sera le meilleur choix pour les 30 années à venir, celles-ci correspondant à la durée de vie de tels systèmes

Dans cet article, nous allons donc inspecter les différentes solutions à votre disposition sur ce vaste marché. Mais, avant cela, il est important d’insister sur deux éléments : d’abord, les facteurs à prendre en compte lors du choix de votre système de chauffage ainsi qu’un rappel sur la nécessité de bien isoler son habitation. 

Les caractéristiques à garder en tête pour choisir son système de chauffage

Pour faire votre choix, plusieurs éléments sont à prendre en compte. En voici une petite liste : 

  • L’installation : Certaines installations seront beaucoup plus chères que d’autres. De plus, une maison peu isolée demande davantage de radiateurs. 
  • L’impact environnemental 
  • La facilité d’utilisation
  • Les coûts d’entretien 
  • Le prix de l’énergie 
  • L’efficacité du système 
  • L’espace de stockage : Le bois et le mazout devront être stockés dans un endroit de votre habitation qui y sera dédié. Il est donc primordial de posséder l’espace nécessaire si vous choisissez un de ces systèmes. 
  • L’esthétique 
  • Profil de consommation : cet élément nous paraît extrêmement important. En effet, en fonction de votre demande de chaleur, votre choix pourra varier fortement. Selon que vous disposiez d’une forte ou faible isolation, que vous aimeriez telle ou telle température ou que vous souhaitiez contrôler la température pièce par pièce, le système idéal changera. 

Tous ces critères n’auront pas la même importance aux yeux de tous. Une fois que vous aurez dégagé vos priorités parmi ces caractéristiques, il vous sera plus aisé de faire votre choix de système de chauffage.

L’isolation, l’évidence trop souvent négligée pour le choix de son système de chauffage

On oublie trop souvent que l’énergie la moins chère est celle qu’on ne consomme pas ! Consacrer un important investissement à l’isolation et l’étanchéité à l’air de votre maison ou appartement vous permettra de faire d’importantes économies sur le long-terme (une mauvaise isolation peut provoquer jusqu’à 30 % de déperdition de chaleur). Si votre construction est neuve, pensez à trouver des solutions pour récupérer de la chaleur via l’orientation de vos fenêtres. Cela vous permettra de profiter du soleil, énergie gratuite. 

Ces précisions faites, nous pouvons maintenant examiner les différents systèmes de chauffage disponibles.

1. La chaudière au mazout 

Elle continue d’être fort prisée par les foyers belges. Elle permet d’obtenir un bon rendement et offre une sécurité optimale. Par contre, elle engendre des émissions de gaz à effets de serre et nécessite un espace de stockage. De plus, un entretien annuel est imposé. Enfin, le futur pacte énergétique pourrait interdire la vente des chaudières à mazout à partir de l’an 2035.

D’ici là, si vous souhaitez vous chauffer au mazout, il vous faudra compter entre 3000 et 6000 € pour l’installation de la chaudière et entre 1600 et 1800 € de coûts annuels d’utilisation de celle-ci.

2. La chaudière au gaz 

Elle aussi très appréciée par les belges, la chaudière au gaz naturel dispose d’un excellent rendement. Le prix du gaz est stable. De plus, là où une chaudière à mazout doit être entretenue une fois par an, une chaudière à gaz ne doit l’être qu’une fois tous les trois ans. De même, alors que les chaudières à mazout requièrent un espace de stockage, ce n’est pas le cas pour les chaudières à gaz. Enfin, vous bénéficiez de primes à l’achat de chaudières au gaz naturel ce qui n’est pas négligeable lorsqu’on sait l’important investissement financier que ces installations représentent. Par contre, elles émettent des gaz à effets de serre également. 

Pour l’installation d’un système de chauffage au gaz, le tarif appliqué est de 2000 à 5000 €. Quant aux coûts annuels d’utilisation, il vous faudra débourser entre 1000 et 1200 €.

3. La chaudière hybride 

Ce système présente l’avantage d’être relativement peu onéreux comparé aux autres pompes à chaleur. Il est facile à mettre en place car il n’y a pas de travaux de casse ou de terrassement à réaliser. Pour ce chauffage hybride, on se servira généralement d’une pompe à chaleur air-eau et d’un système déjà existant comme une chaudière au gaz. Cette pompe enlève la chaleur de l’air et puis, l’utilise dans le but de chauffer l’eau de chauffage de central dans l’habitation. Lorsque la pompe à chaleur n’est plus en mesure de délivrer assez de chaleur parce que la température extérieure est trop faible, le chauffage central aide et chauffe l’eau restante. 

Pour l’installation et l’utilisation d’un chauffage hybride, le prix est estimé entre 5000 et 7000 €, installation et TVA comprises. Cela n’a d’intérêt que si vous disposez déjà d’un système de chauffage central au gaz.

4. La chaudière à pellets 

Le chauffage au bois revient à la mode via les chaudières et poêles à pellets ou à bois de chauffage. Les prix du bois varient peu et sont moins élevés que ceux du gaz ou du mazout. C’est une manière de se chauffer qui est écologique. Même si le coût installation pourrait en rebuter certains, il faut nuancer cela. En effet, la Région wallonne a mis en place un système de primes à l’achat pour les chaudières à pellets (ces primes peuvent s’élever jusqu’à 5000 € par foyer en fonction de vos revenus). 

Pour installer votre chaudière à pellets, le budget à prévoir est estimé entre 3000 et 7500 €. Quant aux coûts annuels d’utilisation, la somme prévue est estimée entre 900 et 1200 €.

5. Le chauffage électrique 

Les radiateurs électriques permettent aux particuliers de disposer de certains avantages comme leur utilisation intuitive, leur installation aisée ou encore de leur vaste gamme de produits présents sur le marché. Par contre, ils sont peu écologiques. Mais c’est surtout au niveau du coût financier que le bât blesse. La facture annuelle d’énergie peut très rapidement prendre des proportions bien différentes que si vous aviez opté pour du gaz, du bois ou du mazout. 

Pour l’installation de votre chauffage électrique, les coûts sont estimés entre 6000 et 8000 €. En ce qui concerne le prix annuel d’utilisation, il est approximativement de 1500 à 2500 €.

6. Le chauffage solaire 

Le système solaire affiche une caractéristique qui le distingue de tous les autres : l’énergie combustible est gratuite. L’installation chère (même si, de nouveau, des primes à l’achat importantes sont octroyées par la Région wallonne) est donc rapidement amortie. Toutefois, un chauffage d’appoint peut être nécessaire pendant l’hiver lorsque l’exposition solaire est réduite. 

Lorsque vous installez un panneau ou un chauffe-eau solaire, le budget à prévoir est de 6000 à 20 000 €.

Nous avons examiné tout au long de cet article les principales façons de se chauffer. Chacune présente différents avantages et inconvénients. Les prix d’installation et d’utilisation varient également. Vous avez désormais toutes les cartes en main pour faire votre choix. Pensez au début de l’article et aux caractéristiques qui vous sont essentielles. N’oubliez pas de bien isoler votre domicile pour faire des économies sur le long terme. La prochaine étape ? Appeler un chauffagiste et lui demander un devis.