TrustUp.be
Les nouveaux chauffages électriques
Justine Cuvellier, le mercredi 31 octobre 2018 à 13:39
radiateurs-electriques

Sauver cet article

Le système de chauffage électrique est la première solution retenue dans les habitations neuves. Le prix de l'électricité étant plus stable que les énergies fossiles, la facture d'énergie s'en trouve plus stable. Les gens choisissent également ce système pour la facilité d'installation et la quasi absence d'entretien. Grâce au renouveau des appareils de chauffage, le chauffage électrique se fait plus performant.


Dans les logements existants, un tiers des foyers sont équipés de chauffages électriques. Néanmoins, 56% du matériel installé sont des convecteurs, soit l'ancienne génération de chauffages électriques.


En les remplaçant par des panneaux rayonnants par exemple, avec le nouveau système de régulation, il est possible d'économiser jusqu'à 45% sur la facture d'énergie.


Dans cet article, nous allons vous parler non seulement de la technologie des panneaux rayonnants, mais également d’autres technologies de chauffage électrique qui ont fait leur apparition sur le marché ces dernières années.


Qu'est-ce qu'un panneau rayonnant ?


Un panneau rayonnant est un panneau fixé au mur et doté en façade d'un matériau rayonnant avec plus ou moins d'inertie (propriété thermique), comme le verre, l'acier ou la pierre.


Le verre, par exemple, rayonne dans la pièce avec des infrarouges longs, comme les rayons du soleil. Il ne chauffe pas que l'air, mais aussi les meubles et les personnes, qui deviennent eux-mêmes émetteurs de chaleur et créent une convection naturelle.


Le chaleur diffusée est donc de meilleure qualité, plus douce et agréable : il y a une sensation de réelle chaleur car l'onde de chaleur est transmise vers l'avant du panneau.


Il n'y a également pas de bruit de soufflerie, pas de poussière soulevée et donc moins de risques d'allergies.


Attention par contre aux panneaux rayonnants proposés dans le commerce : ils ne sont pour la plupart que des convecteurs un peu améliorés. Il existe de rares exceptions qui sont capables de renvoyer plus de 45% de l'énergie consommée sous forme de rayonnement pur. La plupart des radiants ne diffusent que 20 à 30% de la chaleur par rayonnement. Le reste est diffusé par convection. Ils chauffent donc juste la pièce, et non pas les éléments.


Comment pallier au problème ?


Il faut choisir des appareils qui possèdent des systèmes de régulation performants. Ils vont utiliser au maximum leur surface rayonnante avant de basculer sur le système de convection classique. Et il faut choisir des panneaux programmables, afin d'éviter de chauffer quand il n'y a personne.


3 nouvelles technologies efficaces


Le vitrage chauffant


Il existe en simple, double ou triple vitrage. Le simple vitrage est utilisé en paroi intérieur pour chauffer deux pièces, avec une verrière par exemple.


Utilisé en double ou triple vitrage, on remplace alors les fenêtres ou le vitrage des fenêtres pour l'installer. Le verre intérieur est équipé d'un système d'électrolyse à sec (énergie électrique transformée en énergie chimique) qui utilise la surface du verre pour propager les infrarouges longs dans la pièce jusqu'à 5-6 mètres. Le verre extérieur est quand à lui équipé d'un film bloquant qui renvoie la chaleur émise dans la pièce. La fenêtre qui était source de déperdition devient génératrice de chaleur.


Le verre est le matériau qui possède la meilleure capacité de diffusion de l’énergie (inertie), il continue à émettre de la chaleur de longues minutes après que la régulation soit coupée.


Le vitrage chauffant ne nécessite aucun entretien particulier et est garanti 10 ans. L'installation nécessite toutefois un câblage semblable à celui d'un store électrique. Commercialisé depuis 2013, il est néanmoins réservé pour l'instant à un réseau de professionnels installateurs, spécialement formés sur ce produit, pour que celui-ci soit correctement installé et paramétré.


Comme les autres vitrages intelligents et innovants, il est encore assez cher par rapport aux vitrages classiques : 800 euros le mètre carré minimum


Le miroir chauffant


D'une épaisseur de 10 à 13 mm, il développe jusqu'à 500 Watt en puissance. Idéal en salles de bain, il peut également être placé dans les pièces à vivre en décoration, ou pour contrer le manque de chaleur dans un couloir. Le miroir chauffant rayonne jusqu'à 4 ou 5 mètres et crée de belles économies d'énergie lorsqu'il est bien régulé.


Tout le monde est familier avec le phénomène de sortir de la douche et retrouver un miroir complètement couvert d'eau de condensation. Grâce à la technique de chauffage infrarouge à ondes longues, le miroir restera sans vapeur.


Le miroir chauffant peut être soit connecté à un interrupteur, soit à un thermostat. La deuxième option vous sera plus économe.


Le prix d'un miroir infrarouge dépendra de sa capacité. Vous pouvez acheter un miroir chauffant à partir de 250 €. Si vous optez pour des réalisations plus luxueuses ou un design spécial, le prix peut monter jusqu'à 1000 €. Ce n'est pas bon marché, mais c'est une manière de chauffer très économe, votre investissement sera donc vite rentabilisé.


Les radiateurs Verelec


Le radiateur Verelec est une technologie française. Il se présente sous forme de miroir ou de panneau rayonnant. Il peut envoyer jusqu'à 85% de l'énergie par rayonnement vers le devant de l'appareil. Il peut donc être collé au mur, contrairement aux autres types de radiateurs électriques qui, eux, doivent en être éloignés par fixation en raison des déperditions de chaleur à l'arrière.


Le radiateur Verelec diffuse des infrarouges longs jusqu'à 7 mètres. Doté d'une régulation programmée, il apporte un vrai confort de vie et de réelles économies. Malgré tout, son cout reste élevé, car bien que le potentiel de production est énorme, la diffusion reste encore embryonnaire.


Puissance


400 W

5 kg

Jusqu’à 10 m2

de 340 à 450 €

600 W

7 kg

Jusqu’à 15 m2

de 550 à 650 €

800 W

11 kg

Jusqu’à 20 m2

de 720 à 820 €

1200 W

15 kg

Jusqu’à 30 m2

aux alentours de 1 200 €


Régulation


Emetteur : aux alentours des 90 €

Récepteur : aux alentours des 65 €


Régulation obligatoire


Pour pouvoir faire des économies avec un système de chauffage électrique, il faut pouvoir le programmer. Les nouveaux radiateurs électriques sont équipés de fonctions intelligentes. Grâce au système de régulation pilotable par smartphone ou une centralisation dans la maison, il est possible de programmer l'allumage une heure avant de rentrer ou de baisser tous les chauffages au moment de partir.


Pour pouvoir utiliser une régulation centralisée, il faut que le radiateur soit équipé de l'option fil pilote 4 ou 6 ordres, géré par une centrale de programmation. D'autres sont utilisables avec un thermostat programmable.


Quelques conseils pour bien utiliser ses radiateurs et faire des économies


Dans une habitation, les spécialistes conseillent en général de chauffer les pièces à vivre à 19° et les chambres à 16°. Pour une salle de bain durant son occupation, on peut monter la température à 22°.


Vous êtes absent plus de 2h ? Programmez pour que les chauffages fonctionnent à 16°. Et si vous êtes absent plusieurs jours, réglez le thermostat pour chauffer de 12 à 14°.


Ne mettez pas le thermostat au maximum en rentrant, car les chauffages ne chaufferont pas plus vite. Ne les éteignez jamais totalement pour les rallumer en rentrant le soir, car vous risquez de vite surconsommer. Par ailleurs, si votre logement est mal isolé, il se refroidira d'autant plus vite et vous mettrez beaucoup de temps à le chauffer à nouveau.