TrustUp.be
Comment construire un bâtiment avec une bonne étanchéité à l'air ?
Justine Cuvellier, le mercredi 09 janvier 2019 à 11:13
shutterstock_299703527

Sauver cet article

L'étanchéité à l'air joue un rôle de plus en plus important pour une habitation éco-énergétique. Elle permet en effet de restreindre le nombre de fuites d'air au minimum.


Les fuites d'air provoquent des pertes de chaleur, perturbent le fonctionnement de la ventilation contrôlée de la maison, risquent de causer des dommages au bâtiment à cause de la condensation interne et, enfin, de provoquer des nuisances acoustiques.


Les éléments à prendre en compte pour une bonne étanchéité à l'air


Trois éléments de l'enveloppe du bâtiment sont à prendre en compte : le sol, le toit et les murs.


Ce sont surtout le toit et les murs qui méritent une attention toute particulière ! Au niveau des murs, la maçonnerie et les finitions des murs intérieurs jouent un grand rôle. Pour la maçonnerie des murs extérieurs, ce sont les joints qui sont concernés.


Le rôle du mur intérieur


Le deuxième point d'attention se trouve du côté des fenêtres, portes, grilles... qui sont raccordées à la maçonnerie. Ces éléments amènent une rupture au niveau des murs et peuvent provoquer des fuites d'air.


La finition du mur intérieur joue un rôle plus important encore. Le plafonnage assure une bonne étanchéité à l'air, mais ici aussi il faut veiller au raccordement entre le plafonnage et les fenêtres/portes. Pour éviter des fentes à ces endroits, il faudra colmater le raccord entre le mur et l'élément avec du ruban adhésif ou du mastic. Tout est dans les détails !


Si les saignées pour placer une prise sont trop profondes dans le mur, au point de traverser le creux, vous risquez également une fuite d'air.


Le raccord entre le mur intérieur et le sol est aussi une source de fuite, le plafonnage s'arrêtant juste au-dessus de la membrane d'étanchéité. Veillez donc à ce que le morceau de mur derrière la plinthe soit également rendu étanche à l'air, avec un cimentage par exemple.


Quid du creux dans les murs ?


Pour éviter les courants de convection derrière l'isolation, les raccords du matériau inséré dans le creux doivent être parfaits. Le matériau doit être un isolant souple comme de la laine minérale, qui a pour avantage d'être plus facile à raccorder et présente des risques moins importants de fuites que les panneaux durs. Pour éviter tout inconvénient propre aux panneaux durs, colmatez avec du ruban adhésif.


Un raccord parfait pour une étanchéité maximale


Dans la toiture, un frein-vapeur correctement placé constitue une bonne barrière à l'air, et est d'ailleurs indispensable.

Alors que la toiture sarking (où l'isolation se place au-dessus de la construction de la toiture) forme un manteau isolant continu, on peut aussi isoler la toiture par l'intérieur. Il faut alors soigner le raccord avec l'enveloppe isolante entre les murs et le sol.


La toiture avec la technique du sarking est, en soi, plus étanche à l'air, mais demande plus de précision durant l'exécution pour prévenir le risque de fuites au niveau des raccords entre les murs et les débords.


Prenons l'exemple du pot et de son couvercle. Le couvercle est bon en soi, mais il doit s'insérer parfaitement sur le pot pour une bonne étanchéité.


Comment mesurer l'étanchéité à l'air d'un bâtiment ?


Après la réception définitive du bien (après construction ou fin des travaux), l'étanchéité à l'air peut être mesurée. Grâce au test d'infiltrométrie par exemple, qui permet de détecter les orifices et interstices qui laissent passer l'air. De cette manière, on peut aussi étanchéifier ceux-ci pour un résultat optimal. Pur faire réaliser ce type de tests, il vous faudra faire appel à des professionnels qui possèdent les machines nécessaires.



Pour résumer, voici les points d'attention pour rendre votre maison étanche :


  • Le raccord entre la toiture et les murs,
  • Les joints des murs extérieurs,
  • Les jonctions entre les murs et les portes / fenêtres,
  • Les raccords entre les murs et le sol,
  • Le creux des murs.


Erratum 

Il est bien entendu nécessaire de ventiler la maison correctement, en installant par exemple un système de ventilation contrôlée (VMC), afin de gérer l'aération de l'habitation.