TrustUp.be
Maison passive, Maison basse énergie, Maison zéro énergie: quelles différences ?
Anais Ehlen, le mercredi 19 septembre 2018 à 17:48
medialibrary8cCSLP

Sauver cet article

Avec le temps qui passe, les normes en matière d’isolation deviennent de plus en plus exigeantes. Ces dernières années, elles n’ont en effet cessé d’évoluer pour tendre petit à petit vers les objectifs imposés par l’Europe. D’ici 2021 tous les nouveaux bâtiments devront présenter une consommation énergétique quasi nulle. 

Au vu de cette évolution, le secteur de la construction s’est rapidement adapté afin de proposer des habitations répondant à ces nouveaux critères énergétiques. Maison passive, maison zéro énergie ou encore maison basse énergie, il ne vous reste plus qu’à choisir. Mais comment ? Quelles sont les différences entre ces trois propositions en termes de performance énergétique ?  

Maison basse énergie

Une maison est dite basse énergie lorsque K – qui définit l’indice d’isolation – est inférieur à 30, ce qui équivaut à une consommation de 30 kWh/m² par an. Qu’on se le dise, une maison basse énergie a donc des besoins énergétiques nettement moindre qu’une habitation traditionnelle.

Pour arriver à descendre en dessous de cet indice 30, certaines consignes sont à respecter. La couche d’isolation pour les murs et sols doit ainsi varier entre 15 et 20 centimètres. Il faut également être attentif aux choix des châssis, ainsi qu’à l’étanchéité à l’air et à l’eau.

Si l’investissement dans une maison basse énergie est coûteux au départ, vous récupérerez cet argent sur le long terme ! En effet, qui dit basse énergie dit également économies sur vos factures. Grâce à l’isolation de votre nouvelle habitation, vous verrez le montant de vos factures d’électricité et de chauffage fondre comme neige au soleil. Vous bénéficierez également d’une réduction fiscale de 450 euros. 

Maison passive

La maison passive permet de réduire encore un peu plus sa consommation énergétique puisque l’indice d’isolation doit ici être inférieur à 15. Depuis le 1er janvier 2015, les personnes désireuses de faire construire en région de Bruxelles-Capitale sont d’ailleurs déjà obligées de respecter cette norme.

Dans les faits, cela nécessite plusieurs aménagements. D’une part, la couche d’isolation doit être de 20 cm d’épaisseur dans les sols, de 25 à 40 cm dans les murs et de plus de 40 cm dans la toiture. Le triple vitrage est également à privilégier. L’installation d’un système de ventilation mécanique à double flux est également recommandé. 

Les réductions sur vos factures d’électricité et de chauffage seront encore plus importantes que pour une maison basse énergie. Notez que si vous décidez de construire une maison passive, vous aurez droit à une belle réduction fiscale de 900 euros. 

 

 

Maison zéro énergie

Pour atteindre la norme zéro énergie, une habitation doit être entièrement autonome au niveau énergétique. Ces normes seront d’ailleurs imposées à partir de 2021 par la Commission européenne à toute personne qui fera construire une habitation. A partir du janvier de cette même année, vous n’aurez donc plus qu’une option si vous voulez construire : la maison zéro énergie. 

Dans les faits, cela signifie donc que la maison doit pouvoir subvenir à ses besoins en termes d’électricité et de chauffage. Les normes imposent également qu’elle le fasse en ayant recours aux énergies renouvelables. Ça représente aujourd’hui un investissement conséquent mais qui peut être rentabilisé assez rapidement grâce aux économies faites sur les factures énergétiques. La réduction fiscale pour une maison zéro énergie quant à elle peut s’élever à 1 810 euros ! 

Vous êtes à la recherche d’un entrepreneur fiable pour réaliser votre future maison ? Retrouvez des entreprises de constructions vérifiées sur TrustUp !